Activité thérapeutique

La gym douce [Chronique de Marjo]

kaizen_happiness_life_gym_douce (9)

Un des ateliers phare en EHPAD est l’atelier gym douce. Ce dernier fait partie des thérapies non-médicamenteuses. L’accompagnement des personnes dépendantes et en perte d’autonomie.  De manière générale, c’est souvent les animateurs qui l’animent lorsqu’il n’y a pas de psychomotriciens, d’ergothérapeutes ou d’intervenants extérieurs type Siel Bleu.

Néanmoins, les animateurs ne sont pas forcément formés aux mobilisations adaptés et aux difficultés physiques des résidents en lien avec leurs âges.

Souvent raide et douloureuse, parfois avec de l’appréhension et peu de force, la mobilité est un défi quotidien. Il est fondamental de chercher à l’entretenir, à l’adapter, voire à l’améliorer, afin de maintenir le plus d’autonomie possible à tout moment de la vie.

Pratiquer la gymnastique douce, c’est bouger sans se faire mal, en fonction de ses capacités et en retrouvant du plaisir. C’est un moyen de se réapproprier ce corps modifié par le vieillissement physiologique.

kaizen_happiness_life_gym_douce (3)

Les objectifs de l’atelier « gym douce »

  • Etre à l’écoute de son corps,
  • Respecter ses limites.
  • Faire les exercices dans la détente, l’idée est d’en ressentir une expérience agréable.
  • Faire travailler des muscles profonds indispensables à la statique et bases d’appui de tous mouvements.
  • Etirer doucement ce qui peut l’être pour retrouver plus d’aisance dans les mouvements.
  • Latéralité
  • Image du corps
  • Schéma corporel
  • Coordinations oculo-manuelles
  • Régulation tonique
  • Structuration temporo-spatiale

kaizen_happiness_life_gym_douce (6)

Le matériel nécessaire à l’atelier « gym douce »

Les séances requièrent un matériel adapté : plots, ballons, bâtons, sacs lestés, cerceaux….

Le déroulement d’une séance de « gym douce »

Dans notre résidence, l’atelier gym douce est proposée par la psychomotricienne, accompagnée parfois par les soignants, une fois par semaine tous les vendredis de 15h15 à 16h.

En moyenne, il y a une douzaine de résidents présents, ayant des pathologies différentes (Maladie d’Alzheimer, hémiplégie, Maladie de Parkinson,…) et des capacités différentes (personnes sans aide technique, avec cannes, déambulateurs, fauteuils roulants).

Les résidents s’installent sur des chaises, positionnées en cercle. Un tour de cercle est effectué afin de savoir l’humeur du jour.

Par la suite, un éveil corporel commence. Ce dernier consiste en la mobilisation active des différentes articulations en partant de la tête pour descendre jusqu’aux pieds.

Il est toujours précisé au résident de signaler si des douleurs sont présentes et de ne pas forcer, le but est de se détendre et de passer un bon moment.

Pour certains résidents, certaines mobilisations sont compliqués, j’interviens alors pour leur proposer mon aide lors de ces mouvements.

A la suite de l’éveil corporel, je le propose des exercices divers mettant en jeu les différents objectifs indiqués ci-dessus.

Les propositions peuvent être des lancers de ballons, basket-ball, tennis, lancé sur cible, exercice de mémoire corporelle,…

En fin de séance, un tour de cercle est réalisé afin d’avoir leur ressentis sur la séance.

1 réflexion au sujet de “La gym douce [Chronique de Marjo]”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s