Maladie d'Alzheimer

Les troubles du comportement

Les troubles du comportement en EHPAD sont présents à des intensités plus ou moins élevées. Cette situation engendre une adaptation permanente des soignantes et une flexibilité d’un point de vue du temps qu’elles n’ont pas toujours ce qui impacte directement leur travail.

Quel réaction avoir face à une personne présentant de l’agressivité ou des comportements moteur aberrant ? De nombreuses problématiques qui restent parfois sans réponse et laissent les soignants démunis.

Il est alors nécessaire que tout soignant travaillant en EHPAD soit formé aux troubles du comportement, pour savoir agir et prévenir sur ces derniers.
Ci-dessous vous trouverez des informations non exhaustive sur les troubles du comportement.

La maladie d’Alzheimer, entraîne chez la personne atteinte une perte de ses capacités cognitives acquises durant son développement comme les praxies, le langage. Tous ces outils qui lui permettaient d’interagir avec l’environnement de façon adaptée sont affectés. Les patients atteints de démence ont parfois des difficultés à s’exprimer verbalement sur leur ressentis et l’expriment corporellement via des troubles du comportement.

Définition d’un trouble du comportement

D’après la Haute Autorité de Santé (HAS): « Il s’agit de comportements, d’attitudes ou d’expressions dérangeants, perturbateurs ou dangereux pour la personne ou pour autrui, qui peuvent être observés au cours de la maladie d’Alzheimer et de la plupart des maladies apparentées. »

Cela correspond à des conduites qui ne sont pas acceptable dans notre société.

Les troubles du comportement apparaissent lorsque la maladie est à un stade modérée et s’amplifient avec l’avancée de la maladie.

Ils fluctuent d’un individu à un autre selon l’atteinte, la personnalité de chacun, le mode de vie, l’environnement.

Les troubles du comportement se manifestent par des troubles de l’humeur, de la personnalité et du comportement moteur de l’individu.

Les différents troubles du comportement

Il existe 12 troubles du comportement selon l’inventaire neuropsychiatrique ( NPI) :

  • Idées délirantes
  • Hallucinations
  • Agitation/agressivité
  • Dépression
  • Anxiété
  • Exaltation de l’humeur
  • Apathie
  • Désinhibition
  • Irritabilité/instabilité de l’humeur
  • Comportement moteur aberrant
  • Sommeil
  • Appétit/troubles de l’appétit

Les causes des troubles du comportement

L’apparition des troubles du comportement est multifactorielle :

  • Le corps. La douleur, les troubles digestifs, les démangeaisons ou la faim par exemple peuvent être l’événement déclencheur des troubles du comportement.
  • Les troubles psychiatriques comme un épisode dépressif ou anxieux.
  • L’environnement : la luminosité, les bruits.

Il faut également prendre en considération les facteurs liés à la personnalité antérieure de l’individu.

Enfin les troubles sensoriels sont inducteurs de troubles du comportement, en particulier lorsqu’ils sont associés à des troubles cognitifs.

Mélosens un outil thérapeutique non-médicamenteux pour réduire les troubles du comportement

2 réflexions au sujet de “Les troubles du comportement”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s