Compétence, Conseil, Développement personnel, Formation, kaizen happiness life

De chargée de communication à animatrice en maison de retraite

Je vous raconte…

Aujourd’hui, j’ai 36 ans. J’ai décidé de me reconvertir fin 2012, cela fait déjà 7 ans. J’ai toujours suivi mon intuition, ma voie intérieure.

Dans ma vie « d’avant », rien ne me convenait pas. J’ai juste fait le tour de cette magnifique expérience professionnelle. L’idée de devenir animatrice en EHPAD n’a pas germé, l’idée n’a jamais été là depuis longtemps. Il y a eu un déclic. Et finalement avec le recul, il y a toujours des signes qui confirme qu’aujourd’hui je suis à ma place.

Ce qui m’a attiré, c’est le côté humain avant tout. L’idée que les personnes âgées vivent en maison de retraite en l’ayant choisi ou non ; et que je suis simplement là pour les accompagner sur un bout de chemin m’a tout de suite séduite.

Pour y arriver…

Je suis passée par plusieurs étapes et par différents stades :

  • M’informer et me former sur les pathologies et le public accueilli. J’adore lire, découvrir de nouvelles choses et on se forme tout au long de la vie.
  • M’intégrer à l’équipe a été le plus difficile. Et oui, une jeune femme qui est embauchée sans expérience et dont ce n’est pas le domaine de compétence… ça fait peur.
  • Communiquer sur ma vision. J’ai dû convaincre les membres de l’équipe et faire passer mon message, et en premier lieu à la direction. J’ai évolué et mis en place ma philosophie de l’animation en EHPAD.
  • Réfléchir à ce que je voulais mettre en place. Prendre le temps de la transition et du changement pour les résidents. Apporter un souffle nouveau en Animation pour leur vie sociale.
  • Ecrire un projet d’Animation. Ce temps d’écriture est précieux et indispensable pour moi. Tous les ans, je prends le temps d’écrire mes nouvelles envies et projets. Le temps de poser par écrit.

Tout s’est passé très vite. C’est un métier du terrain et de l’action. On doit être opérationnel et dans l’action de suite. J’ai à nouveau appliqué ma voie du kaizen (à petits pas).

Tout n’a pas été si simple, mais ça valait le coup

Cela n’a pas été évident au début.

  • La perte financière : à mes débuts, j’ai connu une perte de salaire très importante.
  • L’incompréhension et la peur de mon entourage : j’ai avancé vers mon chemin de vie parce que je savais qu’il fallait que j’emprunte ce chemin. Cette reconversion professionnelle en a surpris plus d’un, mais comme d’habitude, je me suis écoutée et je me suis fait confiance.

A travers ma reconversion professionnelle d’animatrice en gérontologie, j’ai gagné en qualité de vie. Dans mon quotidien, je profite du moment présent. La maison de retraite est un lieu de vie où chaque jour est différent. Quand vous arrivez le matin, vous pouvez avoir tout anticipé, planifié et programmé, vous ne savez pas ce qui va se passer.

Si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seule seconde, je vis une magnifique aventure, car oui c’est une véritable aventure humaine au quotidien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s